Cours, stage et international

danser et rencontrer

L’association a toujours eu à coeur de développer la culture africaine. Dell’Arte propose ainsi des cours de danse de tradition guinéenne et un stage en Guinée, entre percussions, danse et paysages époustouflants !

Chaque année, Dell’Arte accueille des artistes du Sud, réalise des échanges culturels, notamment avec le Burkina et la Guinée. Ces rencontres culturelles conduisent à une meilleure connaissance de l’autre et à de nouvelles formes de solidarité.

cours de danses de tradition guinéenne

photo Nicky percussion guinéenne

Cours d’essai offert

Cours Wontanara (tout âge confondu)

Tous les mercredis de 19h00 à 20h30 aux ateliers culturels de Bagatelle.

avec
Nicky danse
Nicky Tremblay

Spécialiste des danses traditionnelles africaines guinéennes. Elle étudie la danse classique, modern Jazz, rock acrobatique et en formation continue au Mali et en Guinée (avec le Ballet National) depuis 1985. Enseigne les danses africaines, et plus particulièrement les danses traditionnelles depuis 1990.

Matthieu et Cyril aux percussions
et les percussionnistes :

Cyril Piquet

Musicien, voyageur et art-thérapeute diplômé, Cyril Piquet étudie le djembé depuis environ 15 ans. Passionné, il se forme essentiellement en Afrique de l’Ouest, au Mali et en Côte d’Ivoire.

Matthieu Gaubichet

Musicien depuis l’âge de 14 ans, il découvre le djembé et les dununs en 1997, instruments qui vont lui permettre de travailler les répertoires des musiques traditionnelles d’Afrique de l’Ouest, notamment de la Guinée et du Mali.

TARIF / MOIS & localisation
Plein
100
euros
Réduit
100
euros

(- 26 ans hors CDI)

Étudiant
100
euros
Quartier
100
euros

pour les habitant.e.s des quartiers populaires

atelier culturels de bagatelle

stage de danses et percussions en guinée

L’association Dell’Arte a organisé son premier stage en Afrique en 1998. Après la Côte d’Ivoire et le Mali, en 2005 c’est sur la petite île de Roome en Guinée (Conakry) que nous avons posé nos valises.

Depuis, nous y organisons des stages internationaux réguliers de danses et de percussions.

les dates

Entre 10 et 12 jours pendant les vacances de Pâques de la zone C.
Les dates définitives sont communiquées au cours de l’année.

plage guinée
Le décor

Au large de sa capitale Conakry, à 30 mn de pirogue, sur la petite île de Roume qui se situe au milieu de l’Archipel des îles de Loos. Vous logerez en pension complète au bord de la mer, avec une alimentation africaine et insulaire très riche en poissons, fruits et légumes naturels.

en images
Les cours de danse

Tous niveaux – tout âge

Avec Kadiatou Bangoura, danseuse soliste du Ballet National Djoliba depuis 1976 et Nicky Tremblay, spécialiste des danses traditionnelles africaines guinéennes depuis 1985.

Elles sont accompagnées par par Les musiciens du ballet National Djoliba. Les cours se déroulent tous les matins de 9h30 à 12h30 les pieds dans le sable au cœur du village et à deux pas de l’océan.

Stage danse en Guinée
Les + du stage !
Pirogues en Guinée
Les cours de percussions

Tous niveaux – tout âge

Avec les percussionnistes du Ballet National Djolliba. Libre à vous de choisir votre instrument (djembé, balafon…) que nous vous mettons à disposition.

Les cours se déroulent toutes les fin d’après-midi durant 1h30 à 2h.

percussionnistes guinée

Pour ceux qui désirent accompagner, ils pourront faire de la randonnée en brousse sur les anciens sites de la colonisation, ou bien aller bronzer à la plage, ou encore faire des sorties de pêche en mer ou simple balade.

Photo de groupe en Guinée

TARIF

Stage : 1400€
Ce tarif comprend :
- les transports internationaux
- les cours de danses et de percussions,
- l’hébergement
- les repas (en pension complète),
- les transports locaux (bus et pirogue)

Les visas et vaccins sont à votre charge.
Un tarif accompagnateur peut être proposé.

Possibilité d’échelonner le paiement selon votre choix (de 1 à 10 mensualités).

S'INSCRIRE

Téléchargez le dossier d'inscription

les échanges internationaux

Depuis sa création, l’association promeut les artistes, la culture africaine et les projets de solidarité ; développe l’économie locale dans les pays du sud et favorise les rencontres interculturelles pour apprendre à connaitre l’autre. 

ONG "ADR : Association pour le développement de Roume" - 2018
Logo ADR

Dell’Arte est co-fondateur de l’association « ADR » qui a pour but de contribuer au plein épanouissement du peuple guinéen et de tous les peuples du monde.

Elle co-construit un projet de développement durable, participatif et de coopération solidaire internationale par la culture pour le développement de l’éducation, la formation, l’insertion et l’emploi, la cohésion sociale, la protection de l’environnement, l’économie solidaire ; dans l’Intérêt général des populations ici et ailleurs.

photo femmes cuisine guinée
photo Roume pêcheurs
" Tinafan " - 2010
"demain / bien"

Nous continuons notre petit bonhomme de chemin à l’international par l’accueil des « Tinafan », circassiens de Guinée, issus du projet « Circus Baobab ».

“Tinafan” est une association pour la promotion des arts acrobatiques en Guinée. Elle assure aussi la réinsertion professionnelle et socioculturelle des jeunes en situation difficile par le biais des nouveaux arts de la scène, notamment du cirque.

en images
" Muso Fitini " - 2003
Photo des Muso Fitini

1er échange avec la Guinée, avec les enfants et mamans du quartier de la Faourette autour de la création d’un spectacle, les «Muso Fitini» ! Elles font la Une des journaux guinéens et se produisent sur la scène du Centre Culturel Franco-Guinéen à Conakry.

" Les petits sorciers de Guinée " - 2004
les petits sorciers photo

Un talentueux groupe de 6 percussionnistes de tradition guinéenne, âgés entre 12 et 18 ans accompagnés par Fadouba Oulare, percussionniste de renommée internationale (dont 2 des membres sont ses enfants). Leur directeur artistique est Papa Kouyaté (percussionniste de  Myriam Makéba).

En collaboration avec Dell’Arte, “Les petits sorciers de Guinée” tourne pendant 4 ans en France et même en Europe ! L’occasion aussi de revoir Fadouba Oularé sur la scène internationale.

Ils existent encore aujourd’hui. Les premiers “petits sorciers” sont devenus des artistes internationaux mais la relève est toujours présente. Ils tournent tout le temps avec des apprentis. La transmission est au coeur de leur projet.

Les commentaires sont clos.