Accueil du site > Les Archives > Festival Origines Contrôlées 2010

Festival Origines Contrôlées 2010

Dell’Arte rejoint à nouveau le festival Origines Contrôlées pour son édition 2010 !

>> R E N C O N T R E (en partenariat avec le COUAC)

« Quel rôle pour les acteurs culturels dans les quartiers populaires ? »
Rencontre avec GENEVIEVE ZOÏA (anthropologue) et LAURENT VISIER (sociologue).

Les quartiers populaires sont-ils des lieux ordinaires pour les acteurs culturels ? Bien souvent, l’action culturelle sur ces territoires se confronte à un constat d’exception, une notion de territoires à part, mis l’écart du droit commun. C’est dans cette conjoncture que s’y inscrivent les acteurs culturels, la recherche d’une légitimation, d’un mieux être, d’un mieux faire, contraints questionner leur action auprès de leur pairs, des institutions, des politiques, des associations et des habitants, qui leur demandent de définir dans quel but, quelle utilité, quel résultat, quelle urgence , ou face à quelles attentes ils agissent. Et en effet, au regard de la situation dans ces territoires, on peut s’interroger : quel rôle pour les acteurs culturels dans les quartiers populaires ? Sont-ils censés garantir la paix sociale ? Favoriser l’émergence d’une expression politique ? Assurer l’animation ? Susciter la cohabitation égalitaire des cultures et leur reconnaissance publique ? Accompagner un processus de production autonome d’identité ? (Re-)donner la parole ? Comment prendre en compte dans les projets l’histoire et la réalité quotidienne de ces territoires, au-delà des stigmatisations éventuellement inconscientes, dans et hors des frontières physiques et mentales construites entre la ville et sa périphérie populaire ? Autant de questions que cette rencontre tentera d’explorer, avec les apports de Geneviève Zoïa et Laurent Visier, de la commission « Culture et quartiers populaires » du Couac et de nombreux acteurs culturels de l’agglomération.

Rendez vous le 24 novembre à partir de 18h00 à la Bourse du Travail - Entrée libre !


Réalisation : Spip par Octavo