Historique

1987 – 1993

Rencontre dans les quartiers populaires, elle est éducatrice et prof de danses guinéennes, lui est animateur et musicien… la rencontre est détonante !

Luttes pour les quartiers d’Angoulême, première structuration par la création de l’Association « Objectifs Jeunes ».

Départ pour Toulouse, vers d’autres territoires et d’autres luttes, installation au Mirail.

1993 – 1997

Fort ancrage dans le quartier renforcé par un groupe de jeunes motivés pour organiser un festival sur le quartier. 

2 éditions de «Plein feux sur la Faourette».

L’arrêt des financements publics en 1995 ne les empêche pas de créer l’asso «Mosaïque 31». 

Mais suite à des désaccords, ils partent créer DELL’ARTE : un concept d’intervention où la culture croise le social dans des dynamiques collectives pour transformer les rapports sociaux.

1997  – 2001

Capitalisation des forces internes au travers de tous les réseaux. C’est la période de co-construction, de la structuration et de la médiation.

DELL’ ARTE se déploie au local, national et international !

C’est aussi la création du festival Toucouleurs, le naufrage de cette édition et le sauvetage par tous les partenaires.

Signature de la 1ère convention d’Utilité Sociale. 

Ancien logo DellArte
photo groupe

2001  – 2005

DELL’ARTE se trouve dans un paradoxe : elle développe trop d’autofinancement.

C’est aussi le temps des premières coupes de subventions. Le rencontres Toucouleurs s’installeront à la Mounède jusqu’en 2006.

C’est la période de nombreux échanges à l’international (Guinée, Mali, Côte d’Ivoire, Burkina Faso).

Le soutien particulier de l’élue Mme DE VEYRINAS permet à l’asso de s’installer dans de vrais locaux au coeur de la Faourette.

2005  – 2011

C’est le soutien de tous face à la baisse radicale des subventions et des comités de pilotage à répétition qui permettent d’installer le festival Toucouleurs au coeur du quartier, dans les jardins de la Faourette pendant 4 ans. 

2009 : c’est le carton plein pour les 10 ans du festival – 10 000 personnes sur le site !

2011 : suite à un terrible drame dans les jardins, l’association réfléchit pour continuer autrement et ailleurs. Toucouleurs devient itinérant pour provoquer des rencontres entre les publics et les territoires.

2011 – 2015

2012 : Toucouleurs se développe sur chaque escale : des spectacles, des ateliers artistiques, des palabres, des expositions, des films…

2015 : déclenchement d’une procédure d’alerte à la limite de la fermeture. Mobilisation de tous les alié-e-s… une nouvelle fois, DELL’ ARTE sort la tête de l’eau.

Le Kif Kif Collectif est reconnu et Toucouleurs se déploie au national (Clichy-sous-bois). 

graffeurs
photo ballons

2015 – 2019

Décembre 2016 : DELL’ARTE a le droit à un contrôle de la Chambre Régionale des Comptes… le contrôle est nickel ! 

2017 sera l’année des 20 ans, toujours vivant et pour longtemps ! 

DELL’ ARTE fait confiance à la jeunesse pour reprendre le flambeau

2019 : Les rencontres Toucouleurs entament leur 20ème édition.

En 22 ans…

  • 16 échanges internationaux avec des jeunes
  • 11 stages internationaux (danses et percussions)
  • + de 30 intermittents par an
  • 84 artistes locaux et émergents programmés
  • 152 artistes accompagnés
  • 78 artistes internationaux programmés
  • + de 60 créations d’emploi

Réussite emploi

0
%

Un projet de Culture Sociale au service de l‘intérêt général,

8 000 personnes en moyenne par an et depuis 22 ans !

Les commentaires sont clos.